carte4-big
Quand on arrive à Genève, après les banques, on pense tout de suite à l’ONU et à toutes les autres organisations internationales. Sur le papier, super : des milliers de fonctionnaires internationaux qui arpentent la ville, cosmopolitisme garanti ! (quoiqu’avant d’être internationaux, ils sont surtout fonctionnaires ! C’est peut être pour ça qu’on les voit beaucoup !).

Mais c’est bien vite se limiter que de croire que la Genève internationale se résume aux OI. La preuve : depuis que je suis ici, je n’ai que très très rarement rencontré de vrais suisses de pure souche… au contraire, c’est du tout azimut ! Europe de l’est, de l’ouest, Amérique du sud, du Nord, Asie… au boulot, via des amis, à la sortie de l’école, dans ma quête de nounou … bref, presque de quoi voyager sur place et s’en vouloir à mort de ne pas être polyglotte (Je savais ado, que je paierais très cher le fait de me faire sortir du cours d’espagnol systématiquement pour cause de bavardage !!!)

Rien que pour toutes ces rencontres, Genève dépasse vite ses petites frontières et m’a laissé entrevoir de beaucoup plus grands horizons…  Hier j’avais des new-yorkais à la maison et à les entendre, j’aime définitivement bien l’idée de vivre dans une espèce de Little apple. You know what I mean?????

www.cagi.ch