Ma trêve du clavier a pris fin depuis que le sable a quitté mes orteils et que je me suis retrouvée confrontée à la « dure » réalité genevoise en voyant cette petite annonce : Cherche appartement contre récompense!

Y en a qui jouent au loto mais avec des trucs pareils, d’autres vont bientôt se transformer en chasseur d’appart! 2000.- balles le bon tuyau, ça fait du beau week-end en perspective et le bon plan du jour pour arrondir vos fins de mois genevoises.

Mais où va s’arrêter la surenchère? Si en plus des loyers exorbitants, faut vider son bas de laine pour espérer avoir un toit dans le 1200 , j’ai un peu envie de dire STOP. En même temps, je me sens un peu solidaire de ces amoureux désespérés qui galèrent à trouver leur home sweet home…

A votre bon cœur…