Par Catdemisel

Après l’article sur les enfants, voici celui sur les Ados. Une constante chez les plus de 12 ans : ça mange (ou plus justement, ça dévore), mais ça ne veut jamais sortir au restaurant (ou dans tous les cas, pas avec les parents). En plus, si ce sont des ados filles, ça fait attention à la ligne et ça n’aime pas les restes. Donc, le repas du soir qui revient 7 fois dans la semaine, peut à la longue être un vrai « casse-tête » (surtout si c’est toujours le ou la même qui se colle aux fourneaux) !

En janvier et février, hiver oblige, j’avoue avoir un peu abusé des fondues, raclettes, papets vaudois, meringues à la crème double, etc… En bref, des plats bien riches ! Mais voici mars, les jours qui rallongent, la neige qui fond, l’envie de destinations « olé olé», le début du printemps en somme. Il est donc temps de mettre aussi un peu de soleil en cuisine.

Forcément, malgré toute ma bonne volonté, « cuisiner bon, sympa, équilibré, frais et vite » n’est pas vraiment compatible avec des horaires tardifs de bureau. Alors, il faut un peu de magie… que j’ai trouvée dans une nouvelle épicerie italienne où suite à un déjeuner entre copines où nous avions failli aller déguster un bon panino à La Cantinella, je suis repassée dans cette nouvelle épicerie, juste histoire de «voir ».

Une fois le seuil franchi, impossible de résister selon moi et de ne pas ré-ouvrir son porte-monnaie! J’ai donc pris le plat du jour… pour le soir à savoir des penne rigate à la rucola , ainsi qu’une salade « sucrée-salée » à base d’oranges siciliennes (c’est encore la saison) en entrée et pour le dessert, un tiramisu à la pistache. Je n’ai pu résister à l’excellente focaccia et à un petit morceau de pecorino sardo. J’y ai rajouté ma touche perso : une salade verte et au final, on s’est régalée et pour 15.- par personne!

Cette épicerie italienne vend tous les produits classiques italiens, du vin aux fromages, en passant par la charcuterie (ils ont de l’excellent « lardo »), le café et les amaretti. Mais, il y a trois vrais « plus » :

– Le premier, c’est que le patron, romain, ne peut s’empêcher de parler italien, et on fond…
– Le deuxième (et peut-être celui à retenir), c’est que toutes les pattes sont faites dans les cuisines de l’excellent (mais plutôt cher pour le coup, donc à faire sans les ados) restaurant italien : la Citadella, rue du Perron 12
– Et enfin, ils font des apéritifs à l’italienne, donc avec plein de super amuses-bouches à découvrir (en espérant que ce ne soit pas que pour les premières semaines d’ouverture!)

Et là, ce sont mes copines qui vont adorer!

LA CANTINELLA
Rue de la tour de Boel 2
1204 GENEVE
Tram 12 16 ou 17
Bus 2 20 ou 7 arrêt Bel Air