C’est une belle histoire que je vais vous raconter : celle de quelqu’un qui, par passion, a décidé de faire revivre une marque légendaire dans l’alpinisme, et qui plus est, genevoise : TRICOUNI!

Pour faire simple, Tricouni, ce sont des histoires de clous en acier que l’on mettait sous ses chaussures à la fin du 19ème siècle, début du 20ème et qui ont, en leur temps, révolutionnés l’escalade et l’alpinisme. C’est surtout l’histoire d’un genevois, Félix Genécand, bijoutier-sertisseur à la base mais adepte de la « varappe », qui en a eu l’idée en 1896.

Moi qui monte au Salève en téléphérique ou les jours de grande forme en marchant, je ne regarderai plus jamais les parois de la même manière… car c’est en voyant l’un de ses amis mourir lors d’une chute causée par de mauvaises chaussures, que M. Genécand a eu l’idée de ses clous. Bien lui en a pris car ils ont fait le tour du monde, y compris de l’Everest dès 1923 et ont chaussé les pieds de nombreux militaires suisses, français et américains.

Forcément, avec l’arrivée des semelles en caoutchouc, les clous Tricouni tombèrent dans l’oubli… jusqu’à ce que Jean-Dipac les redécouvre et les remette sur le devant de la scène avec de nouvelles innovations technologiques…

Curieuse comme je suis, je vais aller voir ça de près le 4 décembre au 20 rue des Eaux-Vives car il y aura un pop-up store ce jour là dès 17h30. L’occas’ d’en savoir plus sur tout l’historique de cette marque des plus rétro et se rencarder sur comment les utiliser et les acheter, sachant que les nouveaux crampons Tricouni font aussi bien l’affaire des randonneurs, que des skieurs nordiques, des chasseurs ou coureurs de trail. Au passage, vous apprendrez que Tricouni ne va pas s’arrêter aux seuls clous et crampons, et que des vêtements out-door sont prévus, tout comme des sacs et des chaussures de marche.

Elle a du bon la tradition genevoise!

www.tricouni.com

Pop-up store le 4 déc. 2012 au 20 rue des Eaux-Vives, 1207 Genève