Quand on arrive à Genève, après les banques, on pense tout de suite à l’ONU et à toutes les autres organisations internationales. Sur le papier, super : des milliers de fonctionnaires…