Si janvier, vous vous étiez mis à la diète, en février, remisez sur l’assiette !!! Enfin nous, c’est ce qu’on a fait, surtout l’assiette. D’ailleurs pour ce début d’année, on vous a concocté une newsletter spéciale gourmands et gastronomes, histoire de renouer avec les petits plaisirs du quotidien !


C’est ce qu’on vous promet mais bon, va falloir aimer les italiens, surtout les italiens chics ! Dans les nouveautés, vous aurez le choix entre L’Evento ou Les 3 verres. Dans le 1er cas, profitez de la verrière, du cadre un peu insolite entre 2 immeubles et surtout de l’assiette ! Super risotto à la vanille, très bonnes pâtes, bref rien à redire… si ce n’est : réservez et prévoyez un petit budget!

Pas bien loin, Les 3 Verres, la 2ème halte encore plus chic, un poil classique voire même guindée le midi. Préférence au soir donc où le grand bar, les petites tables hautes, les pierres apparentes et les lustres donnent du caractère au lieu qui mise autant sur l’assiette que dans les verres ! Des morceaux de parmesan en amuse-bouche, un service impeccable plus ou moins souriant et des assiettes à la hauteur de la réputation du chef, M. Benvegnu, ex chef du restaurant Le Jardin de l’Hôtel Le Richemond (vous me suivez ???). Là aussi, ce n’est pas forcément donné mais qu’est-ce que c’est bon et bien présenté !

En même temps, si comme moi vous préférez les endroits un peu plus authentiques, beaucoup plus petits, donc plus conviviaux voire familiaux, faites un tour aux Eaux-vives en vous attablant à La Novita (63 rue des Eaux-Vives) et prenez l’apéro ou un dernier verre à la Suite 115 juste à côté. Autre option pour se mettre à l’heure italienne : Le Coq noir (23 rue Henry Blanvalet). Là aussi pensez à réserver et … régalez-vous! Passez ensuite à l’heure française en buvant un verre chez Yvette de Marseille tout proche également !

Pour revenir sur terre, faites un tour au Coin vert (20 Bld de la Cluse) à côté de l’hôpital pour un déjeuner léger, simple, fait maison et frugale, Fourchette Verte en plus. Gros potentiel l’été avec la petite terrasse qu’on imagine sous les glycines en fleur, l’hiver on se rattrape avec la bonne soupe ou en fonction, le petit coin pour les enfants.

Si vous n’êtes pas ou plus vraiment malade mais avez besoin d’une petite consultation préventive, filez à l’Hosto Bar. Un nouveau bar à cocktail du côté de l’hôpital où la posologie des « médicaments » ne dépendra que de vous et de votre forme de la soirée ! Et ça, ça plait aux étudiants !

Une dernière petite adresse qui mérite le détour : le MESS (20 rue de la Gabelle à Carouge/Acacias). Adepte de la Maison rouge et de la Fumisterie, traversez la route et vous voilà au Mess avec au choix la partie restaurant plus cosy ou la partie brasserie plus fun. Petite carte, bons plats, belle présentation, super desserts, déco sympa… nickel midi comme soir.

Et puis zut, encore une petite dernière, vraiment toute petite celle-là puisqu’il s’agit de Ya Sham, un petit traiteur – resto à la place de l’ancienne arcade de Portalban (5 rue de la Scie aux Eaux-Vives). Bye bye les canelés donc, mais bonjour les spécialités syriennes faites maison. Le cadre est mimi tout plein, la patronne toute gentille avec l’envie de faire partager la cuisine de sa maman… bref, l’endroit idéal pour s’évader un peu et manger de super mezzes.

On vous le dit aussi mais en catimini : on a testé SOUL FOOD à la Jonction : déco sympa, super présentation des assiettes entre plat, verrine et croustillant mais grosse déception en goutant le tout car fade, sans finesse… bref quelconque. C’était peut être un jour sans pour le cuisto comme pour moi mais dans tous les cas, vous voilà prévenu ! On a aussi fait l’impasse sur Pétrus parce que rien de nouveau sous le soleil genevois avec ce énième resto lounge chic qui coute un bras… Bon, si l’occasion se présente, on ne dira pas non non plus. A croire qu’on est encore nostalgique des Fous de la place !

Le mono-intérêt ayant ses limites, promis le mois prochain, on vous parle de tout et de rien, surtout de tout… ce qui est nouveau ou qu’on aura aimé!

 


 

 

 

Bienvenue aux lutins
S’il y avait un pays merveilleux à Genève, il se trouverait à la Terrassière entre petites rues...

 
 
Ca va swinger!!!
Si comme moi, vous avez envie de vous bouger, j’ai un plan anti-morosité! Certes, vous aurez raté...
 
 
Cuisine du soleil
Je ne vais pas faire tout un plat de la Sibérie ambiante puisque déjà l’année dernière, même avec 10 degrés de plus…
 
 

Design d'ailleurs
Des boutiques avec un axe clair, ça repose l’esprit et ça change surtout des pseudo Concept store ...

 
       
 

Prochaine soirée CARTES BLANCHES : lecture, musique live et dégustation de vin à l’Espace Fusterie le 1er mars à 19h!


quizz

L’ouie : marre d’écouter les radios genevoises pour s’entendre rabâcher les mêmes choses sur des événements anodins, certes locaux mais qui ne méritent pas autant d’importance. 

L’odorat : sentir au printemps l’herbe fraichement coupée au stade du Bout du Monde, l’endroit idéal pour faire son jogging et s’évader dans les bois le long de l’Arve.

La vue : être posé à un café au bord de la rade et regarder le soleil se coucher sur le Jura.

Le goût : Mmm les pizzas genevoises, on a de super pizzérias en ville.

Ailleurs : Je trépigne à l’idée que les beaux jours arrivent pour aller sur la Terrasse du Baron Tavernier avec cette vue époustouflante sur le lac, les vignes et les Alpes.

La parole : Se retrouver avec ma fille ou des amis au Olé Olé ou même mieux en été, sur la terrasse de Yvette de Marseille aux Eaux-Vives : bons moments garantis


Nous rejoindre et devenir membre de notre association.

suivez nous

mailfacebook


 

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir nos emails : désabonnement