A tous ceux qui n'y croyait plus, le soleil est enfin arrivé!
A tous ceux qui n'y pensait plus, il y a plein de choses à découvrir à Genève! A force d'entendre parler de banques, d'argent, de jet d'eau, de rue du Rhône... on en oublierait presque que derrière chaque immeuble se cache un personnage célèbre ou que derrière chaque monument se cache un bout d'histoire. Alors, pour nous rappeler que Genève vit et vibre parce que Genève a vécu, a accueilli, a bataillé, a négocié... voici quelques pistes d'exploration!

Première preuve par un livre : "Genève insolite et secrète". Quelque peu antinomique avec la pensée populaire, Genève se révèlerait donc pleine d'originalité et de mystères!

Un abri anti-aérien en pleine vieille-ville , pouvant accueillir 1200 personnes : voilà qui pourrait être la nouvelle boite à la mode mais on se contentera de lorgner sur la bombe sculptée au dessus d'une porte derrière la Place de la Madeleine (rue Toutes-Âmes exactement)!

Plus léger cette fois, se réjouir d’avoir non seulement ZEP en digne représentant des BDistes genevois mais surtout l’inventeur de la BD en la personne de Rodolphe Toepffer! Motivé par son ami Goethe, cet artiste contrarié devenu instituteur progressiste racontait ses courses d’école à travers des histoires illustrées de dessins, non dépourvues d’humour : les 1ères BD sont donc nées vers 1820! Son buste quant à lui trône sur une petite place à côté de l’église russe.

Plutôt envie d’ouvrir votre grande gueule mais à la mode genevoise, filez à la place du Bourg de Four placarder cette pauvre Clémentine (notre amie la frêle statue féminine qui œuvre sous l’arbre depuis 1974!). Depuis qu’une prostituée du quartier s’est suicidée en 1981, faute d’avoir réussi à changer de vie, l’une de ses amies se révolta et intronisa notre Clémentine, porte-parole de ses revendications. Depuis, elle est « habillée » et fleurie au gré des humeurs de la population! Apparemment, tout le monde est
content en ce moment!

Histoire d’histoire : savez-vous qui figure sur le bas relief de la tour du Mollard pour immortaliser Genève comme terre d’accueil? Lénine! Pas mal pour une ville qui symbolise le capitalisme… D’ailleurs, ce serait dans ses passages genevois qu’il aurait cogité son futur parti révolutionnaire…

Et si vous troquiez votre nouveau livre de chevet, par des rencontres?
Arrêtez de lire mais commencez à pédaler car il existe des balades cyclo-littéraires dans la ville qui vous permettront par exemple de savoir comment a été écrit Frankenstein!
Trop intello, rabattez vous sur les visites guidées de la vieille-ville ou partez à la découverte des jardins secrets de Carouge!
Un peu plus arty, participez au prochain jeu de piste des lieux culturels indépendants

Insolite et secrète je disais?

 


Les soirées apéro-pique-nique-concert de la scène Ella Fitzgerald du Parc de la Grange dés le 7 juillet


 



Nous rejoindre et devenir membre de notre association.

Faîtes découvrir ou redécouvrez Genève de manière personnalisée ! www.avouslaville.ch

 
L'art au bureau
En mal de nouveautés? Que diriez-vous d’un vernissage non pas dans une galerie qui en impose mais plutôt au milieu de Mac et ...
 
 
Histoire de tasse
Mon histoire commence par une envie : celle de flâner à la Terrassière en oubliant le Tram et ...
 
 
Vies de poubelles
Comme vous avez pu le constater, même les poubelles ont été réquisitionnées pour soutenir haut et fort l’équipe nationale… 
 
 
Trouvailles de web
Forcément, en ayant l’automne en juin, on se trouve des occupations d’intérieur comme ne plus se séparer de son PC!.
 
       
 


Depuis que nos copines de Sex & the City nous ont quittées, on s’est senti bien seules mais
maintenant on a le café Cupcakes & the City.
Rendus célèbres par la série, ces petits gâteaux
sont arrivés en première suisse aux Eaux-Vives
(rue Henri-Blanvalet) et depuis le 2 juin à Carouge. Petit café niché à la rue St. Joseph 42, il est
reconnaissable de loin par ses chaises couleur
« pop flashy » violettes et roses de sa terrasse. L’intérieur est en bois et confère une ambiance cosy. La présence assez prononcée du rose, ajoute
une touche « girly » qu’on aime, mais sans avoir
un effet dissuasif pour les hommes. Preuve en est,
à mon arrivée un après midi de semaine, on est servi par un homme et les seuls clients assis en terrasse sont ces messieurs!

La carte, bien sur en forme de cupcake, propose des cupcakes salés faits maison.
(feta-courgette, saumon
feta-pomme, …) et sucrés (toblerone, choco-noisettes…que du bonheur !)
D’ailleurs, à la boutique des Eaux-Vives, on peut voir le pâtissier à l’œuvre. Si on a une plus grosse faim, on peut miser sur des tartines sympa, une petite assiette apéritive pas mal du tout et des jus de fruits fraichement pressés. J’ai essayé fraise kiwi orange – un délice ! Si vous êtes plus rock’n roll, et histoire d’être fidèle à la série, laissez-vous tenter pour un cosmopolitan, mais ça, je me le réserve pour ma prochaine sortie avec les filles !


Goûter : les kebabs chez Lokmas, un des meilleurs de la ville, Place du Temple 1 à Carouge.
Sentir : les fleurs chez Côté Fleurs, rue de l’Athénée 39
Toucher : Float Spa, pour flotter dans le bonheur 11 rue Voisins.
Voir : l’arcade de la ville de Genève, regorge d’une offre d’activités variées et souvent gratuites au pont de la machine.
Entendre : Sounds Records, excellent choix de disques et conseils, 8 avenue du Mail.
Parler : à la terrasse du café du Jardin Botanique, au milieu des fleurs et la sérénité de la nature


 

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir nos emails : désabonnement